Des femmes et des hommes

Separator

Portraits de
collaborateurs

Grâce aux talents des femmes et des hommes de CMN, l’excellence professionnelle est apportée à chaque projet. 

Nos collaborateurs sont aujourd’hui notre plus grande force, c’est pourquoi le service Ressources Humaines accorde une priorité élevée au recrutement et à la formation de nos futurs talents, dans l’optique d’établir une relation gagnant-gagnant.

Icône d'une ancre

Portrait de
Mathilde BOUIN

Separator

Atelier montage en préfabrication depuis 2016

Un parcours CMN de l’alternance au CDI

Attirée par les métiers manuels depuis l’enfance, Mathilde a débuté sa carrière professionnelle par un CAP serrurier métallier et a poursuivi ses études avec un baccalauréat professionnel TCI (Technicien en Chaudronnerie Industrielle) en alternance avec le lycée Doucet. « J’ai toujours voulu créer des choses de mes propres mains », nous confirme Mathilde.

« Première femme dans l’équipe montage »

Mathilde fût la première femme à intégrer le service montage. En premier lieu, elle prépare son environnement de travail : la mise en place du boyau, le réglage de son poste, la préparation des outils et des plans. Ensuite, elle utilise la meuleuse pour nettoyer les pièces et les assembler, les marquer et les noter par la suite.

On peut se demander s’il est facile ou non de trouver sa place en tant que femme dans un métier principalement exercé par des hommes. Mathilde nous répond : « Dans notre génération, les mentalités évoluent et les conditions de travail aussi, ce qui aide à l’intégration des femmes. J’ai eu un très bon accueil à CMN et je pense que pour n’importe quelle femme, il est possible maintenant d’accéder à un milieu qui de base est essentiellement masculin ».

CMN, une entreprise familiale

Nous avons interrogé Mathilde sur la raison de son choix d’entreprise : « Je me suis intéressée au milieu naval et j’aime le fait que l’entreprise conçoive et construise les bateaux de A à Z. Ayant effectué mes stages à CMN, je savais qu’il y avait une bonne ambiance familiale. »

Portrait de
Maël BOUSTOULER

Separator

Atelier soudure depuis 2016

« C’est un métier devenu une passion »

Maël nous expose son parcours : il a débuté les études par un baccalauréat professionnel TCI (Technicien en Chaudronnerie Industrielle) en formation initiale au lycée Doucet, puis a choisi de poursuivre avec la mention complémentaire soudure dans le même établissement. Le soudage étant sa matière préférée lorsqu’il préparait son baccalauréat.

C’est en alternance à CMN que Maël a effectué cette dernière année d’étude. 6 mois après la fin de sa mention, il a été rappelé et s’est vu proposer un poste en CDI au sein de l’équipe soudage.

Une journée de travail type en tant que soudeur : on lui attribue tous les matins une zone de travail où il faudra souder la pièce ou la zone en cours. Il soude directement à bord du bateau. Les procédés utilisés sont variés (TIG, MIG, MAG…) et c’est ce que Maël aime CMN. « Ce qui me plaît aux CMN, c’est la diversité du travail. C’est très intéressant de voir l’avancée concrète du travail effectué, et la construction entière du navire ».

Une opportunité : WorldSkills Competition

En 2018, Maël à décidé de s’inscrire aux WorldSkills, compétition de haut niveau qui débute par des présélections et des sélections régionales, une finale nationale puis européenne EuroSkills : « J’y suis allé serein car je n’avais rien à perdre ».

Malgré des épreuves de soudage toujours plus difficiles, c’est avec son tempérament calme et patient que Maël a excellé en finissant premier lors des présélections et des sélections, puis a fini médaillé d’argent à la finale nationale de Caen. La surprise est totale pour Maël : « Je ne m’y attendais pas, il y avait un très bon niveau dans le groupe. Je suis fier de moi, j’ai travaillé dur pour y arriver ».

Désormais, Maël est juré pour les WorldSkills régionaux.

Remerciements

Au cours de l’interview, Maël témoigne sa reconnaissance à tous ceux qui l’ont aidé et soutenu dans cette aventure, surtout son coach, Stéphane Gervaise, qui était son ancien professeur de soudure au lycée Doucet lorsqu’il était en mention complémentaire : « Sans lui, je n’aurais pas pu faire tout cela et je ne serais pas là où j’en suis actuellement. Je le remercie de m’avoir suivi jusqu’au bout de cette aventure ». 

Maël exprime également sa gratitude envers CMN, qui l’a suivi dans son projet et soutenu, notamment avec l’achat de matériel pour le concours.

CMN recherche des candidats motivés ayant le goût du challenge, attirés par un secteur industriel riche et un cadre de vie attractif.

Indiquez vos mots-clés ci-dessous